Membres

jeudi 13 décembre 2012

le silence

Le silence nous rapproche de nous-même.
Il nous rapproche des êtres éloignés qui sont près de notre coeur.
Il permet de capter les rencontres invisibles qui se font au-delà de l'espace.
Le silence est une mise en relation.
Il est un appelant qui s'impose.
Il ne transforme pas les choses en ce qu'elles ne sont pas.
Il ne demande rien, il attend juste d'être fréquenté.
Il s'offre quand plus personne ne l'attend.
Il est la récompense du non désir.
Il est dans les murs de prière, 
et dans l'ombre du vent qui balaie les déserts.
Il ne fait pas de bruit en s'approchant, 
mais résonne quand il est là.
Il est sans parure, 
mais enrichit le coeur.
Il est la plus haute rencontre pour celui qui n'en désire plus.
Il est la complète absence de tout autre.
O toi, qui n'a d'autre nom que la joyeuse perte de moi-même.

3 commentaires:

Oliver a dit…

Très beau poême Yannick

Marie Surya a dit…

Magnifique Yannick,
me permets-tu de la partager ?
merci quelle que soit ta réponse....

yannick a dit…

Marie, les personnes qui veulent le lire le peuvent sur mon blog, merci.