Membres

lundi 25 juillet 2016

L'appel

Rester sensible à l'appel
Ne pas laisser s'éteindre 
La petite voix fragile
Qui nous relie au tout
Qui rend vivante la profondeur
Et nous éloigne du distrayant
Rester sensible au vivant
Frôler ce qui sépare
Mais choisir ce qui relie
Se taire devant l'inéluctable
Dans sa vulnérable petitesse
Choisir le non choix
Cette paix totale
Qui nourrit le sans nom
Prier dans le silence
Pour l'accomplissement
Du sans tâche en nous
De notre coeur immortel
Puisse le subtil nous entourer
Pour célébrer la vie
Et goûter le merci
Laisser vibrer ce qui reste
Quand tout vouloir s'absente
Que la présence demeure

1 commentaire:

soisic a dit…

Merci Yannick