Membres

jeudi 30 avril 2009

Ne changez rien

"Ne changez rien,
vous êtes très bien comme vous êtes!"
Daniel Morin
La première fois que j'ai entendu cette phrase, j'ai été dérouté. C'est ensuite que j'ai réalisé qu'elle ne pouvait venir que de quelqu'un qui n'était pas affecté par la conduite des autres, qui n'avait pas de désir vis à vis d'eux.
Au contraire de la possessivité qui veut que l'autre soit comme ci ou comme ça, pour son bien, bien sur.
Que l'autre veuille changer c'est son affaire.
Ne pas se tromper sur ce qui peut changer, c'est vraiment notre affaire.

mercredi 29 avril 2009

La liberté n'est pas celle que l'on croit.


Il y a ceux qui partent au désert, ceux qui partent en mer, ceux qui escaladent les montagnes...
Avec l'idée d'une très grande liberté, que l'on peut ressentir d'ailleurs, lorsque l'on est loin de tout, entre nature et soi même.
J'ai longtemps cru à cette liberté située au delà de l'horizon, où les seules contraintes sont celles que l'on se choisit, celles de la nature essentiellement.
Mais la météo peut être capricieuse, on peut se blesser, ou un accident peut arriver.

Ainsi ceux qui partent en bateau pour un tour du monde, une année sabbatique, peuvent faire de mauvaises rencontres. Il est des coins qu'il vaut mieux ne pas fréquenter. En témoigne le large des côtes somaliennes où les pirates des temps modernes s'attaquent aussi bien à des plaisanciers qu'à des cargos nettement plus gros que leurs frêles embarcations. Quand on est dans l'extrême pauvreté, dans des pays de guérillas, ou de maffias quelconques, et que l'on peut s'armer (souvent plus facile à trouver que de la nourriture), pourquoi ne pas s'en prendre à qui passe au large, voire au très large, forcément beaucoup plus riche?
Ces temps derniers, les journaux ont fait écho de quelques bateaux arraisonnés par des pirates.
Vous imaginez ceux qui partent pour vivre leur rêve de liberté entre ciel et mer, et qui se retrouvent menacés de mort par des pirates sans foi ni loi...

Il y a un an et demi j'avais traversé le golfe de Gascogne sur un bateau de 15 m proposant de la grande croisière et de la formation.
Cet hiver, alors qu'il était au port aux Canaries, un voleur s'est introduit en pleine nuit. Bilan : le skipper s'est pris deux coups de couteau dans le ventre, assez profond, mais heureusement sans conséquence. Deux mois de convalescence et arrêt de son activité.

Face à la violence sournoise des pays riches, une violence beaucoup plus brutale peut jaillir en pure réaction de la part de certains miséreux.

Le danger est partout, comme la chance... Aussi incroyable que cela puisse paraître à notre époque.
Un vieil adage dit : "Pour vivre heureux, vivons caché!"
Il vaut mieux apprendre à être discret, ne pas provoquer la convoitise, on ne sait jamais.

mardi 28 avril 2009

Qui es-tu?

Puisque quelqu'un a parlé de ça à propos de "ca va?" j'y reviens.

C'était lors d'un stage d'une dizaine de jours avec Richard Moss. Il avait proposé tout un tas d'exercices pendant cette période.
Celui sur lequel je veux revenir est le fameux "qui suis-je?"
On était deux, face à face, pendant 20 ou 30 minutes.
Un posait la question, l'autre répondait.
Celui qui posait la question disait : "Qui es-tu?"
L'autre répondait ce qu'il voulait, ou ce qui montait.
Et le premier reposait la même question.
Qu'il y ait une réponse ou pas, le premier disait toujours : "Mais qui es-tu?"
Et puis on a échangé les rôles.
Je ne vais pas vous raconter comment cela s'est passé. L'important c'est de vivre l'exercice.


"QUI ES - TU VRAIMENT?"

Femmes du monde



Merci Soisic

dimanche 26 avril 2009

samedi 25 avril 2009

vendredi 24 avril 2009

prendre son pied


On pourrait dire que les pieds font partie de ce qui est vu, donc de l'extérieur.
On peut dire aussi que le doigt qui a appuyé sur le déclencheur de l'appareil fait partie du même corps que les pieds qui sont vus.
Ou simplement qu'il faisait beau et chaud.

lundi 20 avril 2009

Ca va?

Quand on se dit bonjour, qu'est-ce qui suit?
"Ca va?" - "Oui, et toi ça va?"
Je suis toujours étonné de cet automatisme. Une fois quelqu'un m'a demandé, je lui ai juste répondu "bonjour" et il m'a dit "Oui ça va merci".
C'est à croire que tout le monde va bien!
Bien sur c'est complètement formel, et dès qu'on s'attarde un peu on va plutôt entendre des choses qui montrent qu'en fait ça ne va pas si bien que ça.
Et imaginez la panique si on répondait tout de go : "Non ça ne va pas!"
Peut être avec des amis on se permet de faire plus sentir ce que l'on vit, sans répondre systématiquement que ça va...
Et puis les amis, enfin les vrais, c'est aussi là pour entendre nos histoires.
Mais en fait qu'est-ce qui va ou ne va pas?
La vie est toujours la vie : il y a des moments où elle donne, et des moments où elle frappe, et durement parfois. Alors?
Il y a deux jours j'ai appris la mort d'une personne que je connaissais, qui a été emportée en trois semaines! Le même jour je recevais un chêque que je n'attendais pas...
Ce n'est pas que l'un comble l'autre, c'est juste la vie. C'est l'histoire fameuse du père et de son fils qui trouve un cheval...
Arnaud Desjardins a rencontré des maîtres tibétains exilés qui vivaient dans de réelles
conditions de pauvreté, et qui malgré cela rayonnaient d'une dignité et d'une profondeur rares. Il était certainement inutile de leur demander si ça allait bien!
Arriver à sentir la présence de ce qui ne change pas.
De toute façon que ça aille ou pas, il n'y a pas de problèmes...

Intimité

Intimité.
C'est un mot à prononcer doucement
C'est un mot qui nous frôle
Qui nous touche dans le secret
Il est la profondeur
Il est la simplicité
Un mot rare
En parler trop serait le dévaluer
Ne pas en parler serait fuir l'essentiel
C'est la plus belle des relations
Etre intime avec soi même
C'est être dans l'intimité de la vie
Et donc proche de ce qui se présente
C'est une intime présence
C'est un infime silence
Une absolue confiance.

dimanche 19 avril 2009

Que faire le dimanche?

Il ya ceux qui dorment.

Il y a ceux qui pêchent
Il y a ceux qui courrent.


Il y a ceux qui planent.



Ceux qui lavent leurs voitures.





Les fanas du vélo.





Et puis ceux qui se font des bisous...




vendredi 17 avril 2009

A propos du Feng Shui


Le FENG SHUI est à la mode depuis quelques années. On en a parlé dans les journaux, sur les ondes, à la télé, et j'ai même vu des films où ce mot était cité, comme on dit Zen un peu partout aujourd'hui.
Au moins on sait que ça existe, sauf qu'en fait les gens n'en ont qu'une idée très réductrice.
La plupart pensent, ou croient, qu'il suffit de mettre des matériaux naturels, de déplacer les meubles, de mettre un aquarium ou une fontaine, d'éviter un angle saillant, etc... pour appliquer les régles du Feng Shui, et se sentir mieux.
Cela n'a quasiment rien à voir. J'ai vu des reportages sur des "maisons Feng Shui" où on ne parlait pas de l'essentiel. Tout bonnement parce que la plupart des gens qui soi disant en font, ne connaissent en fait pas grand chose.
Bien sur on peut faire une maison agréable, avec une jolie vue sur un beau jardin, mettre des plantes ici ou là, des couleurs... mais faire des erreurs magistrales de conception ou d'orientation.
En d'autres temes, une maison peut être belle et avoir un mauvais Feng Shui.

En faisant simple le Feng Shui est l'influence de l'environnement, des formes, sur un lieu, lié au plan de l'espace, à sa distribution, et surtout à son orientation. Pour faire un travail sérieux, il faut prendre des mesures avec une Lo Pan (boussole chinoise), appliquer des formules, faire des calculs, connaître les dates de naissance (avec l'heure) des clients, et ainsi comprendre le potentiel du lieu en question et son rapport avec les habitants. Cela prend des années et des années d'aprentissage, et il faut surtout un vrai Maître chinois, puisque c'est un art ancestral chinoi, à la base.

La lecture peut alors nous faire découvrir ce qui peut se passer dans tel ou tel lieu, que ce soit une maison, un commerce, un bureau, un hôtel, ou quoique ce soit d'autre.
Un mauvais Feng Shui peut entrainer des maladies (y compris la mort), une faillite, des disputes, la séparation, la solitude, les problèmes à répétition, le feu, le vol, les pertes d'argent, les tromperies, etc.. Alors qu'un bon Feng Shui peut provoquer l'inverse, la réussite, l'argent, la santé, de bonnes relations, avoir des amis ...
J'ai vu tout ça se produire depuis plus de vingt ans que j'étudie et continue d'apprendre.

La tradition chinoise est d'une richesse insoupçonnable, et les connaissances d'un Maître sont au delà de l'imaginable.

Revenant d'un stage sur le Feng Shui des villes, qui n'est pourtant pas le premier, je ne peux que mesurer encore une fois le fossé qui sépare le niveau de compréhension occidental du monde en général, de celui d'une tradition heureusement encore vivante comme celle venant de la Chine.

lundi 13 avril 2009

dimanche 12 avril 2009

A la recherche de l'Ile

Aussi loin que m'en souvienne
Toujours je me suis tourné vers l'horizon
A la recherche de l'île, d'une Belle Ile.
J'ai entendu parler de l'île d'Yeu où se vivait le Ré el,
D'une Terre Neuve, d'Iles Vierges, des Saintes,
D'une île aux Moines, de la Trinité, où les gens ont Lérins.
J'ai prié Saint Vincent, Sainte Lucie, Saint Michel et le curé d'Arz
J'ai porté la Groix sur mon Sein, j'ai sué eau Ouessant.
J'avais mal, et si! Le monde me semblait Sanguinaire.
Il me fallait quitter la Société, pour trouver la Réunion.
Je ne cherchais pas à devenir Célébes, je n'étais pas en Corfou
Un jour j'ai rencontré une Madame qui m'a dit sur une crête :
Ne songe pas à l'Ascension trop vite, reste un peu sur l'Herm
Je ne prendrais pas d'Houat avec toi, la route est longue, Ceylan,
Ne pense plus à Hyères, mon coco,
Si t'es pas froussard daigne fréquenter le Batz,
Il faut que tu t'é Rhodes, apprennes à dire : Ha ouais!
J'ai Bali, Timoré, j'ai pleuré et j'ai Giens, voyant bien que ça se Corse.
Sèche elle était, je suis tombé le Cuba et l'ai Haiti.
Rester ou partir, je ne savais plus ou aller où tienne,
Mais je voulais saisir Madère nière chance, franchir un cap même vert.
Je dis adieu à Géorgie et à Maurice, à Sicile et à Marie Galante
A tous mes amis Konossances Crozet ici et là,
Mes lèvres Gersey aux vents d'hiver les a embrassés.
Droit comme in I car cela faisait Maldives oir enfin clair
Mais rester aveu Glénans valait pas la peine
Pour devenir un homme il me fallait trouver l'île de Man
Me lever avant l'Elbe, perdre des Chiloe et un Tas d' manie
Je pris mon Djerba teau, quittais les fonds accores,
O les ronds dans l'eau que l'on a fait ensemble,
Molêne age sur l'épaule, mes Chausey ttes neuves aux pieds
Mes cales pleines de Martini que j'avais acheté l'hi berder nier
A un steward en escale à côté de Mayotte.
Je Milos éan en guise d'horizon, un beau matin au soleil Levant
J'avais dit OK à la mer, plus de rêves qui me Zante.
Direction l'île de Pâques!
La plupart des noms d'îles sont indiqués, mais quelques unes sont cachées...

mercredi 8 avril 2009

Week end asiatique


J'avais parlé d'un week end asiatique à Paris.
Au programme : Musée Guimet, jardin Albert Kahn (jardin japonais avec une symbolique forte), restaurant asiatique, et puis quelques petites surprises...

Je propose deux dates avec une préférence pour la première :
- les 16 et 17 mai.
- les 30 et 31 mai (week end de la Pentecôte).

Il faudrait bien sur que notre ami fish fish soit disponible.
Il faut s'arranger aussi avec les Parisiens pour le logement (autant que possible).
J'attends vos réponses. Parlez-en autour de vous. Merci.

dimanche 5 avril 2009

En ces temps dits ficiles

GAGNER MOINS
MEDITER PLUS
PERDRE TOUT
ET EN RIRE

samedi 4 avril 2009

jeudi 2 avril 2009

La plus haute tour





Le Burj Dubaï est la plus haute tour du monde : 818 m.
Les immeubles alentours semblent petits alors qu'ils font déjà entre 2 et 300 m de haut. Cette tour comporte 162 étages, reliés par 56 ascenseurs pouvant s'élever à la vitesse de 10 m/seconde.
Elle a atteint sa hauteur définitive fin janvier 2009.













Ce seront avant tout des appartements, mais aussi un hôtel, des bureaux, 3 piscines...
Tous les chiffres concernant le Burj Dubaï sont faramineux, que ce soit le cubage du béton, de l'acier, le cablage électrique, les surfaces de plancher, de verre, le volume d'eau et la pression (en cas d'incendie), les calculs faits pour résister dans le temps, au vent, à son propre poids, etc...

Pour aller vers le ciel il faut d'abord descendre vers les profondeurs. Les fondations sont des piliers en béton spécial descendant jusqu'à 50 m de profondeur!

Cette tour qui devait être moins haute au départ a été rallongée pour tenir tête aux projets internationaux de grande ampleur. Il est d'ores et déjà prévu plusieurs tours de 1 000 m de haut dont une à Dubaï!

Il faut dire que dans ces pays on voit pas mal de minarets...

mercredi 1 avril 2009

So good to laugh

Qu'est-ce qui dure vraiment?


C'est la semaine du développement durable, en attendant la semaine du développement personnel! A moins que ce ne soit le siécle du sous développement mental...