Membres

dimanche 25 novembre 2012

nudité


Je reviens sur les commentaires à propos de Patrick Edlinger et de sa nudité sur la falaise.
Il  disait qu'il cherchait à être en osmose avec la nature, à vivre une communion entre son corps et son esprit dans le cadre de sa passion.
Vivre avec son corps provoque des sensations que je dirais "justes". Lorsque l'on fait un travail physique, on sent ses muscles travailler, lorsque l'on pratique un sport aussi. Cela entraîne une certaine pacification de l'esprit, et un certain bien être. Sans doute faut-il un minimum d'amour pour son propre corps, c'est possible. Le corps a sa propre vie, car il fait partie de la nature : il peut avoir froid, chaud, transpirer, être fatigué, plein d'énergie, on sent le coeur battre, sa respiration qui navigue toute seule.... bref plein de choses se passent et se régulent d'elles mêmes sans que le mental interfère. En rejoignant ce rythme, il y a un bien être qui s'installe.
Les sensations nous ramènent au seul vivant. Plus on est dans ce contact avec cet aspect naturel, plus la sensation de vivre dans un sentiment de liberté apparaît.
La nudité nous confronte encore plus à cette sensation, car il n'y a plus de barrière entre la nature extérieure et notre propre nature sous nos protections vestimentaires.
Vivre nu dans la nature est une expérience en soi : sentir le vent sur son corps, l'eau glisser contre sa peau, le sol, la terre, le sable se dérouler sous la plante des pieds. Pour ceux qui ne l'ont jamais vraiment senti, je vous assure que c'est quelque chose. Ce contact particulier pacifie le mental.
Se frotter nu à la nature, c'est être complètement avec elle, c'est côtoyer une simplicité extrême, c'est oser un dépouillement qui offre un équilibre. C'est inexplicable, c'est très enfantin quelque part...
Quelqu'un qui a un beau corps peut tirer de la fierté d'en jouer et de l'exhiber, mais ce n'est pas, bien sur, de cet ordre là.
Je trouve cette nudité simple très émouvante, très pure, très animale... Il y a une liberté, une virginité, complètement magique.
Un danseur ou une danseuse qui s'expriment parfois très dénudés font passer ce même message. Il y a bien sur une liberté corporelle qui est très attirante, comme Edlinger le fait sentir, mais qui alliée à la nudité, nous transmet un message sans doute très archaïque, dont on est issu.
Se dénuder est très symbolique, surtout si c'est pour communier.

Aucun commentaire: