Membres

jeudi 23 février 2012

Rire

Je venais de lire une remarque très drôle de quelqu’un dans un reportage. J’éclatais de rire, et en même temps je regardais le rire qui sortait de ma gorge. J’étais plus celui qui regardait que celui qui riait. Impression étrange, jamais vécue. Je sentais l’énergie du rire complètement indépendante et sans aucune maîtrise de la part de celui qui regardait. Un rire libre, dont je voyais aussi venir la fin, car l’énergie qui avait suscité le rire arrivait à sa fin. Je relisais la phrase, et le rire recommença, mais déjà moins fort, et moins longtemps. Je sentais vraiment que c’était une énergie particulière qui montait, passait, puis s’en allait.

Qu’est-ce que le rire sinon quelque chose qui nous dépasse ? On ne peut pas se forcer, c’est une sensibilité à une forme d’innocence. C’est joyeux, c’est pur, c’est simple. Quand ça vient, on ne peut pas se retenir, et quand cela se termine on ne peut pas le retenir. C’est magique.
Il y avait le rire avec sa propre énergie, et j’étais à côté. Inexplicable !

2 commentaires:

Marie Surya a dit…

Merci Yannick de partager cette expérience...ça me rappelle mon enfance , quand avec mon frère aîné et nos cousins , autour de l'âge de 10 ans , nous jouions à nous forcer à rire et...ensuite ,
nous étions pris , emporté par un fou-rire collectif ! on ne pouvait plus s'arrêter ...
On ne savait même plus pourquoi on riait !
Quand j'entends parler de la thrapie par le rire , cela me fait penser à çà ! ça marche !!!
En t'écrivant là , je me surprends à sentir un sourire aux lèvres . Belle journée à toi.

Dominique a dit…

Belle expérience réjouissante. Merci.