Membres

lundi 1 décembre 2008

L'amour est dangereux


Le lendemain du mariage je voulais relire tranquillement ce fameux Epitre de Saint Paul aux Corinthiens. Bien sur je le lisais dans la bible, mais aussi sur le net. Et en quelques clics me voici tout d'un coup en train de découvrir la vie du Cardinal Nguyen van Thuan.

Né en 1928 au Vietnam, il est ordonné prêtre en 53, puis évêque en 67. En 75 il est nommé archevêque du diocèse de Saigon par Rome. Cela ne plait pas au nouveau pouvoir communiste en place, qui le convoque puis l'emprisonne.
Il va rester 13 ans en prison! 13 ans...
Cet homme était d'un charisme inhabituel et surtout d'une foi hors du commun. Il est passé bien évidemment par des périodes de doute et de souffrance morale, y compris aussi par la solitude car on lui a même interdit pendant plusieurs années les visites de ses proches.
Je tombe sur ces lignes :

"Quand j'étais en prison, les gardiens ne me parlaient pas, mais un jour, ils m'ont dit que quand leurs chefs les avaient envoyés vers moi, ils leurs avaient dit : "Etant donné que vous irez surveiller un évêque très dangereux, je vous changerais tous les 15 jours avec un autre groupe, pour éviter qu'il ne vous contamine." Après les avoir suivis, leurs chefs les appelèrent et leurs dirent : "Maintenant nous ne vous changerons plus, sinon ce mauvais évêque finira par contaminer toute la police."
Avec quel venin les ai-je contaminés? Avec le venin de l'amour de Jésus.
Un jour, je devais couper du bois. J'ai demandé à un compagnon qui était devenu mon ami : "Me laisses-tu tailler un bout de bois en forme de croix?" "C'est très dangereux, c'est interdit. Maintenant tu es mon ami, et on me mettra en prison comme toi." "Mais non, ferme les yeux, et laisse moi faire". Il n'a pas pu résister, et il s'en est allé. J'ai taillé un bout de bois en forme de croix, et je l'ai caché dans une savonnette jusqu'à ma libération, et j'ai fait cette croix avec le bois noir de ma prison."

Quand j'ai lu ça, j'ai été touché en plein coeur. Je me suis dit que jamais je n'aurais été regarder si la lecture de cet Epitre eut été plus neutre...
A suivre.

5 commentaires:

Julie a dit…

Merci pour le partage de cette découverte...
J'ai les même raisonnements que toi... et c'est ainsi qu'un évènement bouleversant sur le coup... on peut le remercier quelques temps plus tard... et qu'on prend conscience que tout est juste ainsi... non ?!

Acouphene a dit…

Tout entre en écho... nous ne sommes qu'une cage qui se libère quand elle se met en résonance avec l'univers... Pour l'instant ça fait 40 ans que je suis en prison !

martine a dit…

merci Yannick. Très beau partage qui me touche aussi.
Bonne soirée.

yannick a dit…

Il faut juste aimer sa geole, qu'ils disent, après tout est égal...

Dominique a dit…

Merci pour ce témoignage qui met bien nos mécanismes en lumière.