Membres

mercredi 12 mars 2008

OK


8 commentaires:

daniel a dit…

Bravo Yannick! C'est beaucoup mieux comme cela et ce visage souriant et épanoui est plus en adéquation, me semble t-il, avec le contenu des tes post. Les femmes (et les hommes) apprécieront. Merci Yannick!

Anonyme a dit…

Sur le rivage,si près de l'horizon,en voyant votre regard je me suis souvenu d'une phrase affichée dans le fort de l'île d'Houat;écrite par Claude Piéplu le père des shadoks'
Protéger les rivages, c'est préserver la perspective,permettre l'ouverture,permettre l'ouverture c'est élargir notre champ de vision,élargir notre champ de vision,c'est faciliter la découverte,de la découverte nait l'emerveillement, s'emerveiller c'est vivre....amicalement Soisic

Anonyme a dit…

Merci Soisic, j'aimais bien Claude Piéplu, je trouve qu'il avait une voix qui ressemblait à son jeu, à la fois effacement et simplicité, voire évidence.
Je suis allé plusieurs fois à l'île d'Houat (à la voile bien sur), mais ne connaissait pas cette phrase.
yannick

martine a dit…

Soisic, merci pour cette phrase qui est effectivement très juste et très profonde !
Et comme Daniel, je dirais qu'il n'y a aucun hiatus entre le ramage et le plumage ! sourires
Nous apprécions en effet.
Alors merci beaucoup Yannick.

Stéphane a dit…

Yes !

sevim a dit…

"Les larmes et les sourires écrivent sur les visages . C'est sur eux que se lisent la douleur et la bonté pures . ça entre dans le coeur comme un sceau sur de la cire . Très peu de choses méritent d'être crues , mais voir soudain la douleur et la bonté de quelqu'un , c'est comme trouver le nord quand on ne savait plus où on était : tout à coup tout s'oriente , même s'il y a des douleurs contre lesquelles on ne peut rien . Les larmes comme les sourires allument le visage et l'éclairent , comme si on nous avait donné un visage inachevé , et qu'il ne trouvait sa perfection dans cette vie que dans la violence pure d'une rencontre ou d'une perte . Dans la grande douceur brûlante des larmes ou du sourire."
Christian Bobin

Anonyme a dit…

Yannick , après relecture , ces phrases recopiées me paraissent déplacées ; j'en suis désolée . Je voulais juste te dire que c'était chouette de te revoir.Sylvie
(l'impact de ces commentaires écrits à distance pour des personnes non visibles / même si on voit une photo / est difficile à estimer ; impact sur l'autre et sur nous-même ; je sens bien d'ailleurs qu'il ne s'agit là que de moi et de ma petite histoire perso...)

martine a dit…

Pourquoi toutes ces phrases seraient elles déplacées cher Anonyme ! Elles ont été écrites, là, dans l'instant de nous tous, et elles n'inspirent que des ressentis, sûrement subjectifs, mais ressentis tout de même ! Pourquoi se censurer ?
Sûrement Anonyme que cela te renvoie à ton histoire personnelle, mais au travers de tes mots, il se ressent aussi plein de choses.....
Bien respectueusement.