Membres

dimanche 13 janvier 2008

CABANES

Quand j'étais gosse, et jusqu'à l'adolescence, j'adorais grimper aux arbres
et construire des cabanes. A une époque nous avions une maison à la sortie de la ville. A 15 - 20 minutes en vélo, il y avait un bois qui faisait partie d'un centre aéré (quel drôle de nom). J'y accédais par un chemin à l'opposé de l'entrée, si bien que personne ne pouvait me voir. Et là je me construisis une plate-forme à environ 5 m de hauteur. Je m'amenais un marteau, une scie, des clous, de la ficelle. Je récupérais des planches, des branches, et petit à petit je m'installais en hauteur. C'était assez difficile de monter car il n'y avait rien.
Cela peut sembler idiot, mais j'avais une passion pour Tarzan. Je me mettais une sorte de pagne, et vivais là pieds nus bien sur.
Je passais des heures à vivre avec les arbres, les oiseaux, le vent. Je connaissais par coeur les chemins, les racines qui dépassaient, les arbres les plus hauts où je pouvais grimper. J'apprivoisais la solitude, le silence.
Ce fut une vraie chance de vivre ça jusqu'à 17 ans.

Aujourdh'ui, il y a une mode de construire des cabanes dans les arbres. Certaines se louent pour y passer la nuit. Ce sont des rêves de gosse qui se réalisent pour des adultes. Des rêves très chers pour quelques uns.
Je crois que c'est bien ancré dans l'inconscient que de se rapprocher au plus près de la nature.
En tout cas c'est toujours dans ma tête que d'avoir une cabane dans les arbres.

4 commentaires:

mabes a dit…

Merci Yannick pour ce blog si personnel...
moi aussi je rêve de la maison dans les bois mais je sais que ce n'est qu'un fantasme, j'aime trop le confort...en revanche une maison en paille en pleine nature avec des formes inédites, arrondies etc...

apertedevue a dit…

Alors, à quand la construction si ce rêve est encore dans la tête?
"Ce n'est pas le chemin qui est impossible, c'est l'impossible qui est le chemin"!
Alors en 2008, pourquoi ne pas rêver l'impossible?

yannick a dit…

Je vais aborder le sujet des rêves apertedevue, et j'ai d'autres expèriences de certains qui ont été réalisés.

Stéphane a dit…

Les cabanes entre les arbres (des pin s en plus !) et les grandes virées à vélo, ça vibre .
... puis vient l'exact couperet du post "ennui".