Membres

mercredi 9 janvier 2008

LES P'TITS MOTS JOLIS


J'aime les mots et j'aime bien comprendre le sens caché, donc aller chercher leur racine, souvent indo européenne. Je n'ai pas fait de grec, ni rien de spécial, je suis un amateur.

Les mots muet, mystère et mystique ont la même origine : racine "mu" qui symbolise un son inarticulé.

Muet vient de mutus (qui ne sait que faire mu), et qui a donné mutisme.

En grec muien signifie fermer, être fermé, avoir la bouche ou les yeux fermés.

Mustérion, signifie chose secrète (ce qui ne se dit pas), et cérémonie religieuse secrète, d'où le mot mystère.

Toujours en grec, mustès, (initié aux mystères), et mustikos (qui concerne les mystères), a donné le mot mystique.

Aujourd'hui un mystère, c'est quelque chose que l'on ne dit pas, ou que l'on n'explique pas, ou qui a un sens caché. C'est comme un secret que l'on ne peut dévoiler. Mais c'est aussi lié au phénomène religieux (religare) dans le sens où c'est inaccessible à la raison.

Une personne mystique, c'est quelqu'un qui vit une expèrience suffisamment particulière (religieuse, d'union à Dieu) pour qu'elle soit difficile à expliquer par des concepts, par la raison.
Cette expèrience est souvent décrite de façon voilée.

"Celui qui sait ne parle pas, celui qui parle ne sait pas." dit le Tao.

Quelqu'un de muet ne peut pas parler.
Un mystère ne s'explique pas, mais peut se découvrir.
L'état mystique est lié au silence.

Tous ces mots sont reliés...

Si on regarde bien les sculptures des églises, on y retrouve ces références.

5 commentaires:

Acouphene a dit…

Superbe post ! et je n'en dirai pas plus... (j'espère mystiquement muer)

fish-fish a dit…

merci éclairage utile, je suis bouche B

Vincent a dit…

et le mythe ?
il vient de muthos, qui dérive de la même racine "mu". C'est dire que le récit mythique renvoie à l'inexprimable - du moins dans le langage ordinaire : dans le mythe, on garde le silence tout en parlant, parce que ce qu'on dit n'est pas la même chose que ce qu'on veut dire, mais le suggère.

yannick a dit…

Oui Vincent , merci. J'avais hésité car muthos signifie: parole, récit, légende.. mais j'aime bien quand tu dis que ça renvoit à l'inexprimable.

Vincent a dit…

Oui, c'est ce que j'aime chez Platon en particulier, lui qui est un si grand dialecticien, il utilisait beaucoup les mythes aussi, quand la dialectique ne suffisait plus...