Membres

dimanche 24 février 2008

MA ANANDA MAYI


Je partis pour l'Inde avec quelques adresses d'ashrams.
Ma Ananda mayi se rend dans différents lieux, et il faut savoir où elle est pour la rencontrer.
J'appris dans le premier qu'elle était à Kankhal, tout près d'Harwar sur le Gange. Je prends un bus, bondé à l'indienne.
Je me renseigne pour trouver l'ashram, et m'y rend. Je rentre et demande où et quand on peut voir Ma. En fait on me renvoit à une autre personne, mais sans vraiment faire très attention à ma demande. On finit par me dire qu'elle va venir dans le grand Hall, de m'y installer et d'attendre. Me voilà assis sur un sol en carrelage, au milieu d'autres indiens. Et je vais avoir un petit aperçu de ce qu'est : "attendre" en Inde. Cela va durer 2 heures avant que je comprenne que Ma ne viendra pas. Je sors dépité. J'ai l'impression que l'on s'est fichu de moi.
A la porte de l'ashram, j'apprends par des occidentaux que Ma n'est pas visible dans le hall, mais qu'il faut aller à une grille que l'on ouvre vers les 5 H et où Ma donne son darshan. Ils venaient de la voir pendant que je faisais souffrir mes genoux sur un sol froid et dur. Les indiens de l'ashram balladent souvent les occidentaux...

Le lendemain je suis là bien avant l'heure et au bon endroit. Il y a effectivement quelques occidentaux.
Ma apparait. Mes yeux sont fixés sur elle. Elle sourit, un sourire d'enfant, de petite fille comme elle s'appelle. A un moment elle pose son regard sur moi. Je me sens comme désintégré, mis à nu. Je n'ai jamais senti ça. Cela aura duré quelques secondes mais me marquera à jamais.
Et puis tout d'un coup un vent très, très violent se mit à souffler. On referma les grilles, Ma rentra, après une apparition très courte, et un orage extraordinaire éclata.
Je me réfugie sous une cabane pour prendre un thé, encore sous l'effet de mon premier darshan avec Ma Anandamayi. La pluie tombe avec moins de force. Je suis à la fois là et ailleurs.

J'ai eu l'impression que cette première rencontre avec Ma avait une force équivalente à cet orage soudain. Début de nettoyage peut être...

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Passionnant, éclaboussant.
Merci

Acouphene a dit…

Merci Yannick... Je viens d'écouter la rencontre d'Arnaud avec Ma, justement !

Anonyme a dit…

désintégré par son regard, je comprends cela Yannick, cette profondeur,douce et lucide m'a toujours fascinée; j'ai une photo de Ma Ananda Mayi au -dessus de mon bureau Soisic

Anonyme a dit…

oui Yannick, je n'ai jamais rencontré Ma ananda Mayi , mais depuis quelques années, j'ai été touché par une photo d'elle dans un vieux livre d'Arnaud Desjardins .Depuis j'ai sa photo sur mon bureau et elle est pour moi un havre de bonté et de compassion. Merci à toi de ce beau témoignage! Gilles

Lanai a dit…

Good words.