Membres

vendredi 1 février 2008

VOYAGE VERS L'ITALIE

Après avoir quitté Frère Antoine, je dirigeais mes pas vers un monastère dont il m'avait parlé dans le sud de la France. J'y restais deux jours ne sentant pas d'affinité.
Je partis donc vers l'Italie, toujours en stop et avec mon petit sac à dos. A la frontière on me demanda si j'avais de l'argent et combien. Indiquant le montant dérisoire qui me restait on me fit signe de rebrousser chemin. Il me restait à trouver un autre poste moins scrupuleux. Le second fut le bon malgré une vérification.
Quelques jours plus tard j'arrivais dans la campagne toscane près de Florence, à l'adresse que j'avais en poche.
La nuit tombait et on me conduisit près du responsable en train de traire les vaches. Heureusement il parlait français car je ne parlais pas un mot d'italien. Il me proposa de rester 2 - 3 jours afin de faire connaissance...
C'était une petite communauté de 6 ou 7 personnes. Ils avaient projet de vivre de la terre, de faire un centre d'information sur tout les moyens alternatifs, écologiques et non violents. Ils étaient en rapport avec différents centres comme eux à travers le monde. Ils avaient créé une petite maison d'édition pour diffuser des textes ou traduire des livres à propos de toutes ces idées. Ils recevaient des objecteurs de conscience, et participaient à des mouvements sur la non violence et la paix.
Sachant travailler manuellement et ayant sympathisé, je pris ma place dans cette communauté.
Giannozo connaissait énormément de monde, parlait plusieurs langues et avait créé une bibliothèque extraordinaire. Il était en rapport avec divers mouvements aux Etats Unis (Indiens), au Japon, en Inde, en Amérique du sud...Il n'y avait pas encore Internet mais énormément d'information circulait.
Il voulait retrouver ce qui faisait la tradition d'un peuple, sa culture...
Il y avait des stages l'été avec différents intervenants sur tous ces sujets. C'est ainsi qu'il fit venir Yvan Illich, qui me laissa une impression extraordinaire!
Un jour nous partimes tous les deux pour la journée dans un monastère dont il connaissait le supérieur.
Là aussi une bibliothèque fantastique, et je découvris, par pur hasard, un livre d'Arnaud Desjardins! Bien sur c'était un signe pour moi.
Une autre fois ce fut un ermite qui passa nous voir. Il se rendait aussi dans un ermitage où l'on me conseilla d'aller. Il tenait le rôle de guide spirituel pour Giannozo. Il était agé, avec une grande barbe blanche, mais plein de vigueur et de vie dans ses yeux.
3 mois plus tard, alors que je commançais à me débrouiller en italien, je partais pour cet ermitage près d'Assise.

4 commentaires:

philippe a dit…

Quel plaisir de lire ces pérégrinations.

Anonyme a dit…

Frère Antoine est beaucoup présent sur les blogs.
Selon les moyens que j'ai,
je vais donc aller le voir en prenant le train jusqu'a Pierrelatte et puis
"stop" en direction de Fréjus.
C'est bien ainsi car je vois que j'ai peur de l'aventure.
Alors vive les toutes petites aventures.


dimitri

Anonyme a dit…

Ceçi-dit,ce site possède de la Majesté.



dimitri

yannick a dit…

Peu importe les moyens, c'est bien sur l'attitude qui compte. Je suis aussi revenu le voir en voiture.
Bonne rencontre!
Merci à vous.