Membres

mercredi 6 février 2008

MASQUES






Qui dit carnaval, dit déguisements, masques, fête, jeux... et quelque part la disparition du Je justement.
N'en faire qu'à sa guise se dit de quelqu'un qui n'en fait qu'à sa tête, qui n'écoute rien ni personne. La guise c'est la manière. Se déguiser c'est changer sa manière d'être, et donc d'apparaître.
Le masque ajoute la non reconnaissance complète vis à vis des autres. Bien sur c'est un jeu, mais aussi un non Je.
C'est une manière ponctuelle de jouer sa vie, et de se permettre des choses que d'habitude on ne s'autorise pas.
Les règles sont changées car rien n'est vrai, mais en même temps c'est une permission. C'est comme si une partie de soi qui n'a pas la parole dans la vie courante devient tout à coup maître du jeu (du Je).
Et le plus important c'est le masque qui nous cache, enfin qui cache la tête pour qui l'on se prend...
Enlever sa tête c'est donc une forme de liberté, finallement!
Qu'est-ce qui se passe dans la tête de ceux qui veulent la masquer? Et qui doivent se regarder plus qu'un peu dans la glace.
Qu'en penserait Douglas?

1 commentaire:

martine a dit…

La magie du carnaval de Venise. Magnifique. A voir !
Cependant, tomber le masque est un objectif à atteindre non ?
sourires...