Membres

mardi 1 avril 2008

Bonzai





Je m'amuse à photographier mes plantes.
Il y a une telle énergie au printemps,
Tout change tellement vite dans la nature.
Le printemps c'est l'éclosion de la jeunesse,
C'est la folie de l'instable,
C'est le mouvement du danseur.
Il est impossible de dormir.
C'est l'éveil de la nature,
C'est notre réveil permanent.
C'est le défi à l'immobilité.
Arrêtez-vous pour regarder le changement,
Mourrez à vos préoccupations pour constater ce qui nait.
C'est la vie qui nous défie,
Les bourgeons en érection,
Les fleurs qui nous appellent,
Les odeurs qui émergent,
Il n'y a que ça, partout, tout le temps,
Je vous en prie : arrêtez-vous pour voir,
Demain il sera trop tard.
Il se pourrait que vous ratiez encore
Le spectacle de la gratuité
L'innocence que rien n'empèche
Le miracle de l'insolence
La nature qui se dénude
Toute fragile
Comme une jeune vierge.
Je vous en prie...

7 commentaires:

martine a dit…

Quelle tendresse !
Quel torrent de reconnaissance et d'admiration envers Dame Nature !
Quelle lucidité envers la vie, pour la vie...
Merci.

Anonyme a dit…

quelques violettes,au pied d'un chêne,le parfum du lilas et du merisier en fleurs quelle merveille !oui Yannick les meilleurs choses sur cette terre sont gratuites: Aimer,contempler,Créer, Méditer
Soisic

daniel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
daniel a dit…

Très beau poème qui tient lieu de médit du jour. Merci pour ce partage.

mabes a dit…

Oui je partage le sentiment de Daniel ! La nature nous rappelle à l'ordre au printemps, mais le coeur simple est toujours émerveillé par le premier temps !

sevim a dit…

Merci Yannick pour ce beau poème et cette authenticité . Pour toi , ces mots de Sun Do Kai , recopiés à Hauteville , que je voulais partager sur mon bolg...ça sera sur le tien !
"Ceux qui cherchent le chemin
Je vous en prie
Ne perdez pas le moment présent"

philippe a dit…

Quel beau et urgent rappel.